HUMANITAS

 

English translation (click here)

 

HUMANITAS a été fondée en mai 2008 par le Dr Gabriel MECHERI afin de développer des approches humanistes en formations, recherches et pratiques. HUMANITAS met en avant les valeurs que recouvre le vocable «humanitas»  tel qu’il a pris tout son sens sous l’impulsion de Cicéron.  HUMANITAS oeuvre pour que ces valeurs figurent au premier rang des principes qui gouvernent les rapports entre les êtres humains.

Bien que prioritairement engagée dans le développement des approches humanistes en médecine (1) (2), HUMANITAS soutient toute démarche visant à promouvoir « l’humanitas ».

Elle se plaît à rappeler que cette notion recouvre un très vaste champ de qualités humaines, qui n’a pour limite que la capacité altruiste de l’homme: la civilité, la politesse des mœurs, le savoir-vivre, la considération pour les autres, l’aménité, le respect de la faiblesse, la fraternité, la charité, la justice, l’amour, la bonté, l’indulgence, la bienveillance, l’empathie, la compassion, l’attention, le respect de la personne humaine, la commisération, la solidarité, le soin attentif, le soutien, l’aide, la foi dans les capacités de l’homme à pouvoir aussi œuvrer pour le bien-être de la société ou dans sa capacité à faire aussi des découvertes bienfaitrices.

 (1)        cf statuts HUMANITAS ci-après –

(2)        cf le site de The Arnold P.Gold Foundation http://www.humanism-in-medicine.org/

 Pour en savoir plus sur la notion d’« humanitas », lire l’article « Autour du concept d’humanitas »

En réunissant des professionnels de santé, de formation, de recherche et des directeurs d’établissement, HUMANITAS a pour but :

1.  D’assurer des formations transdisciplinaires fondées sur l’humanisme en médecine, considérant que le sujet malade prend toute sa dimension d’être souffrant et conserve toute sa qualité et sa dignité.

2. De contribuer à la recherche et à la transmission des connaissances, d’une part dans le domaine des sciences de la vie et neurosciences, et d’autre part dans le domaine des sciences humaines.

3. De travailler à l’ouverture de la médecine à l’intérieur d’elle-même en décloisonnant les spécialités pour converger vers les fondements humanistes de la pratique professionnelle. Oeuvrer aussi à l’ouverture de la médecine vers les autres champs d’humanisme. Ouvrir l’association vers des unions ou fédérations d’associations.

4.  De contribuer à la lutte contre les maladies mentales et l’alcoolisme, et plus généralement à l’amélioration de la santé des personnes, du vivre ensemble et de la santé publique.

5. De contribuer à la protection des mères et des enfants ainsi qu’à l’éducation sanitaire de la population en organisant des actions de soutien et d’information aux familles.

6. De rechercher, en concertation avec toutes les personnes physiques et morales qui le souhaitent, la qualité des soins pour la qualité de la vie.

7. D’apporter aux membres toute aide utile à leur activité professionnelle et au développement de leur savoir, de leur savoir-faire et de leur savoir être dans la prise en charge de la douleur physique et psychique, à tous les âges de la vie.

8. D’étudier et de contribuer au fonctionnement de toute modalité de coordination entre formation initiale et formation continue à travers l’évaluation des pratiques professionnelles et l’analyse des besoins en formation complémentaire.

9. D’entreprendre toutes recherches multidisciplinaires visant à soulager les personnes souffrant de maladies mentales, d’addictions ou des conséquences du stress professionnel.